Actualité/Articles

Aux Sources du Petit Buëch:

WE Charance et Berthaud

Randonnée de deux jours. Au départ de La Roche des Arnauds (05) Parking au nouveau cimetière Route de Céüse

Niveau: moyen. Longueur: 20 + 23 km Alt Mini: 918m Alt Maxi 1789m Durée en selle : 6h00 + 7h00

Dénivelé : 1° jour = 880m, 2° jour = 1200m 

Meilleure période : de fin mai à octobre.

Carte IGN: 3337OT, 3338ET ou carte touristique au 1/60000 "Préalpes du sud"

Pour plus de renseignements: Office de Tourisme du Veynois - pays du Buëch 04 92 57 27 43

 

Avertissement: cette randonnée est à réserver à des chevaux et des cavaliers aguerris, la partie entre Rabou (gîte de Moissières) et le col de Conode est située dans une zone de montagne où le tél. portable ne passe pas et où l'accès est impossible pour un véhicule de secours (reste l'hélicoptère !). 

Départ de La Roche des Arnauds (05) - monter sur le plateau de Corréo, passer la haute Coréo, quitter un GR tout récent pour prendre un sentier à droite (ronds roses) . Monter par une piste puis un sentier jusqu'a la brèche de Charance et au col de Guizière: vue à 360°. Descente par la piste de Tavanet au village de Rabou, juste avant la Mairie prendre à gauche en direction du

Gîte de Moissiere.    James et Chantal STANZER 04 92 57 95 85

 

Le Gîte de Moissiere: c'est un des plus chouette gîte de France (n'ayons pas peur des mots) l'accueil est super sympa, et la table, ha la table!!!! elle est du niveau d'un resto. gastronomique !!!!!  
Le lendemain (assez grosse journée !), retour à Rabou, prendre à gauche (GR 94) puis après le parking (quitter le GR : surtout ne pas prendre le sentier des bancs = DANGER !) prendre la piste à droite « tour du Puy » direction « le bois de Lescout », à la cote 1477m continuer la piste à gauche puis redescendre à travers le bois jusqu'au torrent « le petit Buëch ». Traverser le torrent 50m en amont du gué piéton, prendre direction Berthaud, La Crotte. Remonter le sentier (GR 94), passer les ruines du Hameau de Berthaud (le dernier habitant était un garde forestier dans les année 1930 ! ) ne pas prendre « sentier de l'Ufernet » Danger !, passer à la chapelle de la Crotte (voir plaque « Sainte Roseline ») et à coté des ruines de la chartreuse…. Continuer à monter (GR94B), traverser le superbe « bois des Donnes », arriver à la cabane pastorale de « la Grangette ». Là, retrouver une piste jusqu'au col de Conode (alt. 1789m) puis redescendre (ne pas prendre le sentier du col de Matachare : Danger !) par la piste forestière de Matachare (GR de Pays) jusqu'à la Roche des Arnauds…..

 

Tracé Moissiere - la Roche

 C'est une superbe petite rando qui est à la portée de beaucoup de cavaliers et qui fait découvrir des paysages sublimes...  N'oubliez pas qu’une randonnée en montagne se fait en partie à pied et si vous avez peur que votre cheval ne soit pas assez entraîné ou que vos ischions ne résistent pas à 6 heures en selle : marchez…. 
Moralité : une bonne condition physique, de bonnes chaussures sont quasiment les seules choses  indispensable en montagne. Il ne vous reste plus qu'à tenter le coup...

Sainte Roseline

Roseline , fille de Arnaud II de Villeneuve (seigneur des Arcs), qui naquit en 1263 est rattachée à ce que l'on appelle « Le miracle des Roses ». La généreuse fille du seigneur du village se cachait pour donner à manger aux pauvres qui la sollicitaient. Un matin, Arnaud qui se doutait des largesses de sa fille se cache près du cellier pour la confondre… Il ne tarde pas à la voir arriver, le tablier chargé de victuailles. Lorsqu'il lui demande de montrer le contenu de son tablier, Roseline ouvre craintivement son tablier duquel dépasse une brassée de roses en lieu et place de la nourriture « subtilisée ».

Aujourd'hui encore on peut voir une arche de pierre qu'on appelle « la porte du Miracle » (Aux Arcs dans le Var). Cette histoire n'est pas le seul miracle attribué à Roseline qui devint chartreuse à 25 ans (Berthaud). Elle meurt en 1329 à 66 ans.                                                                                                                

Petit retour en arrière et modeste topo historique de la haute vallée du Petit Buëch : L’histoire de cette vallée est particulièrement riche, si elle est maintenant inhabitée elle fut le site d’une vie agricole et pastorale intense. L’ordre monastique des Chartreux s’installe en 1116 à Durbon (en aval du col de Lus la Croix Haute) et construit en 1188 une nouvelle chartreuse à Bertaud qui est : « un lieu désert et sauvage où l’homme n’a point encore pénétré et où la lutte contre la nature impose les efforts les plus durs ».

De nombreux hameaux s’implantent aux environs (La Grangette, la Crotte : ou vécue Sainte Roseline, Berthaud, la Pousterle, le Pastron, Luvie et Chaudun). La lutte entre les populations locale et les moines est continuelle : Durbon fut brûlé en 1405, saccagé en 1544 et 1592 par les protestants, Bertaud fut victime d’un nombre impressionnant de saccages et d’incendies et finit par être abandonné. Seules quelques pierres attestent de la présence du monastère qui pourtant s’étalait sur 120 m de long….

Les habitants de Berthaud sont partis petit à petit entre 1880 et 1902, poussés par la misère, tirés par l’industrialisation et fortement incités par l’Etat. Ne sont restés de 1902 jusqu’en 1935 ? (je ne suis pas vraiment sur de la date ?) que deux « Gardes Forestier », un à Chaudun et un à Berthaud avec leur famille. On peut imaginer la solitude de ces gens…. autre époque.
La vallée du haut Buëch est située sur le tracé de "Retrouvance": circuit organisé sur 6 jours par L'ONF Renseignements à l'Office du Tourisme de Veynes:  04 92 57 27 43

 

Photos du service RTM (ONF) 1890